La démarche HQE d’un Bâtiment en polyuréthane

La Qualité Environnementale d’un Bâtiment (QEB) est l’aptitude de l’ensemble des caractéristiques intrinsèques du bâtiment, des équipements et de la parcelle, à satisfaire les exigences liées à la maîtrise des impacts sur l’environnement extérieur et la création d’un environnement intérieur confortable et sain.
Fondamentale pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique, l’isolation est une des caractéristiques qui permet d’évaluer la QEB.

La démarche HQE® prévoit une évaluation de la qualité environnementale des bâtiments selon 14 cibles réparties en 4 priorités :

Priorité 1 : MAÎTRISER LES IMPACTS SUR L’ENVIRONNEMENT EXTERIEUR -ECO-CONSTRUCTION

1. Relation harmonieuse des bâtiments avec leur environnement immédiat
2. Choix intégré des procédés et produits de construction
3. Chantier à faibles nuisances

Priorité 2 : MAÎTRISER LES IMPACTS SUR L’EMPLOI DES RESSOURCES – ECO-GESTION

4. Gestion de l’énergie
5. Gestion de l’eau
6. Gestion des déchets d’activité
7. Gestion de l’entretien et de la maintenance

Priorité 3 : CRÉER UN ENVIRONNEMENT ÉCO-INTERIEUR CONFORTABLE

8. Confort hygrothermique
9. Confort acoustique
10. Confort visuel
11. Confort olfactif

Priorité 4 : CRÉER UN ENVIRONNEMENT ÉCO-INTERIEUR SAIN

12. Qualité sanitaire des espaces
13. Qualité sanitaire de l’air
14. Qualité sanitaire de l’eau

Polyuréthane et HQE

Comment le PU acteur de la qualité environnementale du bâtiment répond aux critères de ces cibles.

Si la part des produits de construction n’intervient en moyenne qu’à hauteur de 15% sur les différents impacts environnementaux d’un bâtiment évalués sur l’ensemble de son cycle de vie (source : AIMCC), l’isolation polyuréthane interagit sur plusieurs de ces cibles.
Par exemple :

Cible 2 : Choix intégré des procédés et produits de construction

En développant des procédés d’isolation légers, simples et rapides à mettre en œuvre. En s’intégrant à des procédés et/ou systèmes certifiés et valorisant les techniques utilisant des équipements liés aux EnR (Energies Renouvelables).

Cible 3 : Chantier à faible nuisance

L’usinage, les calepinages ou encore des formats à longueurs de rampants des panneaux limitent les chutes et les débris de chantiers.

Cible 4 : Gestion de l’énergie

Le polyuréthane isole, bien sûr ! Sa performance thermique et ses techniques de mise en œuvre limitent les ponts thermiques pour ainsi permettre au quotidien de réelles économies d’énergie !

Cible 8 : Confort hygrothermique

Le polyuréthane évite le phénomène de paroi froide. Ses parements étanches intègrent la notion de pare vapeur.

Cible 9 : Confort acoustique

Le polyuréthane justifie de performances acoustiques en s’associant à d’autres produits ou systèmes.

Cible 11 : Confort olfactif

L’expérience et les études disponibles confirment que le polyuréthane n’est pas source d’odeurs.

Cible 13 : Qualité sanitaire de l’air

Les panneaux posés ne sont pratiquement jamais en contact direct avec l’air intérieur.

De plus, des études sur les émissions de COV (Composés Organiques Volatiles) du polyuréthane donnent des résultats très faibles, avec notamment un classement A+ selon la réglementation française sur le niveau d’émission de polluants volatils dans l’air intérieur.

Concernant les autres cibles : l’isolant polyuréthane n’impacte pas directement et donc ne dégrade pas celles-ci !

Crédit photo : Recticel Insulation